Category Archives: Actualités

  • 0

Des écoles se mobilisent contre la pollution de l’air à Lyon

Vendredi 6 mai, des dizaines de parents et élèves se sont mobilisé·es devant 2 écoles lyonnaises pour demander la réduction de la place de la voiture devant leur école. Cette mobilisation s’inscrit dans le cadre du mouvement “Streets for kids” (1) pour plus de rues scolaires (2) en Europe, qui mobilise plus de 300 écoles dans 12 pays européens.

Devant les écoles Buisson (5e arrondissement) et Berthelot (7e arrondissement), une cinquantaine de parents et d’enfants ont manifesté pour réclamer plus d’espace pour les mobilités douces aux abords des établissements. A l’école Berthelot, une grande bannière a été attachée sur la façade pour demander des aménagements, tandis que les parents d’élèves présentaient les avantages d’une rue scolaire. Mme Dubot (maire du 7e) et M. Monot étaient présent·es devant l’école pour échanger avec les parents, et ont annoncé qu’ils engageraient leurs équipes sur les questions de sécurisation, de végétalisation et de dépollution autour de l’école. Plusieurs dizaines d’enfants de l’école Buisson ont participé à un vélobus pour demander plus de pistes cyclables, plus sûres. M. Debray (conseiller délégué à la ville aux enfants), Mme Perrin (conseillère aux voiries) et M. Gaidioz (adjoint à l’éducation) ont accompagné cette action.

Clément Drognat Landré, coordinateur de la coalition La Rue Est à Nous Lyon, a déclaré : “Nous voyons qu’une dynamique se lance à Lyon et dans la métropole pour demander plus de rues scolaires. Les élu·es doivent donner suite à ces demandes et en créer partout où c’est possible. Il y a une solution pour tous les cas de figure : il est urgent de mettre en place des aménagements permettant de réduire la place de la voiture et d’améliorer la qualité de l’air aux abords des écoles.” 

Cette mobilisation fait notamment suite à l’étude de l’association Respire qui rappelait en février que la totalité des écoles de la métropole de Lyon sont exposées à des concentrations en dioxyde d’azote (NO2) supérieures aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en la matière. En mars 2020, un collectif de parents d’élèves de l’école Michel Servet avait d’ailleurs déposé un recours en justice pour inaction de la ville, de la métropole et de l’Etat. Force est de constater que la situation ne s’est pas améliorée depuis. 

Pierre Dornier, Coordinateur de la Clean Cities Campaign en France, a déclaré : “Les enfants sont particulièrement vulnérables à la pollution de l’air. Les rues scolaires font partie de la solution pour protéger leur santé. Pourtant, à Lyon, de très nombreuses écoles n’en sont pas encore équipées. Cela doit changer rapidement. Les rues scolaires doivent être une priorité de nos élu·es.

Les rues scolaires présentent un avantage sanitaire immédiat en diminuant la pollution de l’air à proximité immédiate des écoles, où les enfants passent une grande partie de leurs journées. A Londres, une étude menée sur les rues scolaires déjà créées a ainsi montré que leur fermeture à la circulation aux horaires d’arrivée et de sortie des enfants avait permis jusqu’à 23% de réduction des niveaux de dioxyde d’azote. 

Elles permettent également de sécuriser le trajet domicile-école et offrent davantage d’espace aux enfants. Ce faisant, elles promeuvent les mobilités alternatives auprès des enfants comme des parents et présentent des bénéfices pour la qualité de l’air, pour le climat et pour la santé de tous et toutes : elles participent notamment à la lutte contre la sédentarité, alors que 37% des enfants de 6 à 10 ans en France n’ont pas une activité physique suffisante. 

Notes

(1) “Streets for kids” est une initiative de la Clean Cities Campaign. Pendant une semaine, du 6 au 13 mai, près de 200 écoles situées dans 6 pays européens se mobilisent pour demander plus de rues scolaires. Tous les tweets et visuels sur l’événement sont à retrouver via les hashtags #StreetsForKids et #DeLairPourNosEnfants.

(2) Les “rues scolaires” (ou “rues aux écoles”) consistent au réaménagement des abords d’écoles en vue de réduire, voire de supprimer le trafic automobile. Cela permet de lutter contre la pollution de l’air, la pollution sonore et l’insécurité routière.

D’autres parents de la métropole ont déjà prévu de rejoindre le mouvement le 13 mai et d’organiser des actions devant l’école de leurs enfants pour réclamer davantage de “rues scolaires”.  

Contacts Presse

Clément Drognat Landré
Coordinateur de La Rue Est à Nous – Lyon 
larueestanous69@protonmail.com
+33 786 33 37 16

Pierre Dornier
Coordinateur France de la Clean Cities Campaign
pierre.dornier@cleancitiescampaign.org
+32 496 81 52 63


  • 0

Top 7 des arguments pour aller voter aux élections législatives

[ALLONS VOTER AUX LÉGISLATIVES] 🗳

Pendant la campagne des législatives et au-delà, nous nous attelons à construire un mouvement de masse, populaire et non-violent, pour changer le système et pas le climat 🔥

La mobilisation se passe dans la rue mais aussi dans les urnes les 12 et 19 juin prochain ! Les élections législatives sont une opportunité importante pour obtenir un contre-pouvoir dans l’hémicycle ✊

Nos 7 arguments pour te convaincre toi et tes proches de se rendre aux urnes afin d’élire les député·es qui vont nous représenter les 5 prochaines années :

Et pour ➕ d’infos sur ce que nous pouvons obtenir grâce à ces élections, c’est par ici !

Crédit photo : Melissa Klaus


  • 0

1er Mai : Mobilisé·es pour la justice climatique et sociale

A l’aube de 5 ans de programme niant l’urgence climatique et dangereux pour nos acquis sociaux, nous ne lâchons rien ✊

Crédit photo : Michael Augustin

💥 Ce dimanche 1er mai, journée historique des travailleur·euses, nous étions mobilisé·es pour la justice climatique et sociale en marchant aux côtés des syndicats et de l’alliance Plus Jamais Ça Rhône. Plusieurs mouvements unis derrière la même banderole, pour rappeler que les luttes sociales et climatiques sont intimement liées ! Fin du monde, fin du mois, même combat.

L’occasion de rappeler que combattre à la fois le chômage et l’urgence climatique est possible, avec la création de 2 millions d’emplois verts. C’est le Plan A, que nous portons avec Alternatiba ✊

Crédit photo : Andréa Blanchin

Nos luttes passent par la rue mais aussi par les urnes !

👉 Vous avez jusqu’au 6 mai prochain pour vous inscrire sur les listes électorales et pouvoir choisir votre député·e aux élections législatives.

Crédit photo à la une : Andréa Blanchin


  • 0

Présidentielle: La justice sociale et climatique n’attendra pas cinq ans de plus

Tags : 

🔴📣 “Faire barrage à la haine et se mobiliser pour construire un contre-pouvoir” – Réaction d’Alternatiba

Alternatiba, mouvement citoyen pour le climat et la justice sociale présent partout sur le territoire, rappelle que son engagement de longue date pour un monde plus humain et plus solidaire est totalement incompatible avec les idées et comportements xénophobes, racistes, sexistes, homophobes, excluants, discriminatoires, anti-démocratiques ou violents.

Alternatiba appelle à faire barrage à la haine et à se mobiliser pour construire un contre-pouvoir (…)

Lire notre réaction en intégralité 👇

Crédit photo : Marche pour le futur : Villefranche – Marc Bermond


  • 0
09/04 Marche pour le Futur

9/04 Marche pour le Futur : Justice sociale, climatique et renouveau démocratique

Tags : 

Communiqué des associations organisatrices locales – Lyon, le 31 mars 2022

À la veille de l’élection présidentielle, nous, associations, collectifs, syndicats et citoyenn·e·s issues des mouvements sociaux, féministes, antifascistes et écologistes, appelons à un rassemblement massif, festif et apartisan pour préparer le monde d’après, le 9 Avril à 14h Place Jean Macé – Lyon .

Ce mois d’avril marquera la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron et le lancement de l’élection présidentielle, suivie de près par les législatives. Le bilan de ce mandat est celui d’un exécutif incarnant un néolibéralisme effréné à l’écart de nos réalités, jugé coupable d’inaction climatique, responsable de régressions sociales, d’une explosion des inégalités, de discriminations et formes de répression d’État, ainsi que d’une montée en force des idées réactionnaires et d’extrême droite. 

Nous, associations, syndicats, et citoyen·ne·s, de sensibilités diverses mais unanimes quant au rejet d’un tel avenir, appelons à l’union pour bâtir dès demain une société plus équitable, respectueuse de l’ensemble des citoyen·ne·s, de l’environnement et des animaux, afin que chacun·e puisse vivre décemment et sans hypothéquer l’avenir des générations futures.

Nous luttons pour un changement radical de nos modes de production et de consommation, ainsi que pour une transition écologique et solidaire qui ne peut se faire sans prendre en considération la situation de toutes les personnes précarisées et des premier·e·s impacté·e·s par le dérèglement climatique.

Nous rejetons toutes les inégalités, discriminations et rapports de domination qui continuent de diviser notre société. La souveraineté du peuple, fondement de la démocratie, doit retrouver sa force et sa légitimité à travers une réforme en profondeur de nos institutions.

Par les urnes, dans la rue ou en soutenant les personnes en résistance œuvrant pour ce projet de société que nous portons et partageons, nous maintiendrons la pression et continuerons à faire entendre nos voix, quel·le que soit le ou la prochain·e locataire de l’Élysée.

RDV le 9 avril à Lyon, à 14h Place Jean Macé pour le Climat, la Justice Sociale et un renouveau Démocratique.

À la veille du lancement de la séquence électorale, nous appuyons le caractère apartisan de cette mobilisation, nous nous désolidarisons de toute forme de récupération politique et demandons aux représentant·e·s et militant·e·s de partis politiques de ne pas arborer leurs couleurs, quelle qu’en soit la représentation (logos, drapeaux, t-shirts, banderoles ou autres)

Liste des premières organisations signataires locales : Alternatiba ANV Rhône, Attac Rhône, Assemblée des Gilets Jaunes – Lyon et Environs, Extinction Rebellion Lyon, Greenpeace – Groupe Local de Lyon, L214 Lyon, Lyon Insurrection, Notre Affaire à Tous – Lyon, Nous Toutes Rhône,  Oxfam – Groupe Local de Lyon,  Collectif Plus Jamais Ça ! Rhône,  Youth For Climate Lyon, Zéro Déchet Lyon

Contact presse : Sophie Marotel – 06 13 59 40 24
marche9avril.lyon@ecomail.eco

09/04 Marche pour le Futur
Invitation conférence de presse le 5 avril 2022 à 11h, à l’AlternatiBar

  • 0
09/04 Marche pour le Futur

9 Avril : Marchons pour un futur écologique et social

Tags : 

Ce mois d’Avril, sera déterminant pour les années à venir. Faisons-nous entendre pour un changement radical de nos modes de production et de consommation, ainsi qu’une transition écologique, sociale et solidaire.
Avril, marquera aussi la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron et le lancement de l’élection présidentielle, suivie de près par les législatives.
Nous serons là pour une justice sociale et climatique et un renouveau démocratique

Un bilan climatique et social à l’écart de nos réalités

Le bilan de ce mandat est celui d’un exécutif incarnant un néolibéralisme effréné à l’écart de nos réalités. Jugé coupable d’inaction climatique et responsable de régressions sociales sans précédent. Le gouvernement est responsable d’une explosion des inégalités, de discriminations et de formes de répression d’État. Nous observons également une montée en force des idées réactionnaires et d’extrême droite.
Il faut rompre au plus vite avec ce système capitaliste qui parasite notre vie politique et épuise les individus tout en servant les seuls intérêts des grandes fortunes et des multinationales.

Les injustices et les inégalités sont un choix politique que nos luttes combattent avec ferveur. Elles ne sont pas une fatalité !

Nous, associations, syndicats, et citoyen·nes, de sensibilités diverses mais unanimes quant au rejet d’un tel avenir, appelons à l’union :
Bâtir dès aujourd’hui une société plus équitable, respectueuse de l’ensemble des citoyen·ne·s, de l’environnement et des animaux. Pour que chacun·e puisse vivre décemment et sans hypothéquer l’avenir des générations futures.

Pour une transition écologique et sociale

Rendez-vous pour un rassemblement massif dans les rues de Lyon et partout en France, ce samedi 9 avril, dans un cadre festif et apartisan !

12/03 Marche Look-Up
Marche du 12/03/2022 à Lyon
Crédit photo : Marin Bisson

Nous luttons pour un changement radical de nos modes de production et de consommation.
Cela est possible en prenant en considération la situation des personnes précarisées et premier·es impacté·es par le dérèglement climatique.

Nous n’arrêterons pas de lutter contre les inégalités, discriminations et rapports de domination

La souveraineté du peuple, fondement de la démocratie, doit retrouver sa force et sa légitimité à travers une réforme en profondeur de nos institutions.

Par les urnes, dans la rue ou en soutenant les personnes en résistance œuvrant pour ce projet de société que nous portons et partageons, nous maintiendrons la pression et continuerons à faire entendre nos voix, quel·le que soit le ou la prochain·e locataire de l’Élysée.

Que ce samedi 9 avril soit une impulsion pour les soulèvements à venir, et l’expression d’un contre-pouvoir citoyen.

À toutes les personnes et collectifs, syndicats, se reconnaissant dans la proposition d’une justice sociale et climatique et d’un renouveau démocratique, retrouvons-nous à Lyon le 9 Avril ! Et même avant pour l’organisation de cette marche.

Vous aussi vous venez nous aider à organiser la marche du 9 Avril. Le futur est aujourd’hui, nous ne pouvons plus attendre. En amont ou en tant que bénévole le jour J : Devenez Bénévole.
Toutes les missions sont dans le formulaire.

Premiers signataires :
Alternatiba ANV Rhône, Attac Rhône, Assemblée des Gilets Jaunes – Lyon et Environs, Extinction Rebellion Lyon, Greenpeace – Groupe Local de Lyon, Notre Affaire À Tous – Lyon, Oxfam – Groupe Local de Lyon, Collectif Plus Jamais Ça Rhône, Zéro Déchet Lyon


  • 0

Macron a livré notre région à Amazon !

Tags : 

Jeudi 24 Mars 2022, Lyon


Le Gouvernement a tout fait pour favoriser l’implantation d’Amazon en Auvergne-RhôneAlpes depuis 2017 alors qu’il connaît les chiffres des destructions d’emplois et les impacts environnementaux dus au e-commerce. Dans la région où quatre entrepôts ont été construits sous le mandat d’Emmanuel Macron, les militant·es d’Alternatiba ANV Rhône dénoncent le sacrifice de leur territoire et pointent du doigt la responsabilité du gouvernement.

Face à ce bilan, des citoyen·nes d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent en ce jour sur la colline de Fourvière, pour dénoncer la politique pro e-commerce menée par l’exécutif. Une banderole de 30 m a été déployée sur le présentoir qui héberge le célèbre “Merci Marie” de la Fête des Lumières. Loin du remerciement traditionnel, le message affiché pointe la responsabilité du président : « Macron a livré notre région à Amazon ». Une prise de parole sur le parvis de Fourvière a permis de détailler les conséquences du développement du e-commerce sur le territoire : augmentation de la précarité au travail, fraude fiscale pesant sur la collectivité, destruction d’emplois dans les commerces physiques, impacts climatiques et artificialisation des sols, augmentation de la pollution de l’air, nuisances routières ont été mentionnés.

« Dans la région, nous avons de très bons exemples des nuisances que peuvent entraîner les agences de livraison comme celle d’Annecy qui ne fait que 7000 m². Ici aux abords de l’agglomération lyonnaise, sur l’aéroport de Saint-Exupéry, le méga-entrepôt en projet ferait 160 000 m² une fois construit ! Dans ce cas, nous aurions une augmentation directe du fret aérien et du trafic routier de poids lourds. 4000 véhicules légers et 1000 poids lourds par jour sont annoncés dans l’étude d’impact qui est actuellement contestée par les associations FRACTURE et ACENAS » a déploré Charles de Lacombe, militant d’Alternatiba ANV Rhône.

Mercredi 23 mars, un nouveau rapport (3) publié par les Amis de la Terre France confirme la poursuite des destructions d’emplois dues au e-commerce observées en 2018. Elle révèle que 85 000 emplois ont été détruits par le développement de la vente en ligne en 11 ans en France. Le président n’a donc pas seulement fermé les yeux sur la situation, il l’a aggravée, faisant le choix délibéré de destructions d’emplois dans le commerce.

Crédit Lucas Lemmel


« L’année 2021 a été marquée par de multiples opportunités pour la France de limiter le développement de la vente en ligne. Pourtant l’Élysée et la majorité La République en Marche ont tout fait pour favoriser le développement d’Amazon. » rappelle Etienne Coubard, porte-parole des Amis de la Terre France.

Division par deux des impôts locaux d’Amazon en janvier 2021 (4), allégement des procédures d’implantation des entrepôts (5) sont à mettre au crédit du gouvernement. Celui-ci a également mis en échec des amendements de tous les groupes politiques, y compris de la majorité, qui proposaient d’encadrer la vente en ligne dans la loi Climat (6). Si bien qu’aujourd’hui, Amazon continue d’échapper aux taxes commerciales et n’a aucune limite dans le développement de ses infrastructures, contrairement à la vente physique.

À deux semaines du premier tour de l’élection présidentielle, il est crucial de rappeler le vrai bilan d’Emmanuel Macron. Pour servir les intérêts d’une multinationale polluante, le chef du gouvernement, a sacrifié des milliers d’emplois et accru le nombre de travailleur·ses pauvres en pleine crise du pouvoir d’achat.

Charles de Lacombe conclut « Depuis plusieurs années, nous, habitant·es, tentons d’obtenir l’abandon des projets dans notre région. Pour certains entrepôts Amazon construits, nous avons déjà perdu et nous en subissons les conséquences aujourd’hui. La lutte se poursuit dans les tribunaux comme ici à Lyon, dans la rue et auprès des parlementaires pour que notre message soit entendu jusqu’à l’Assemblée Nationale. Emmanuel Macron a déjà annoncé dans son programme qu’il s’opposerait à tout encadrement de la vente en ligne; notre combat se jouera donc aussi dans les urnes. »


Cette mobilisation s’ajoute à une série de mobilisations qui ont lieu dans sept régions en France les 24 et 25 mars, avec le même mot d’ordre.

Contact presse :
Etienne Coubard, chargé de mobilisation aux Amis de la Terre France, +33 6 35 47 11 02
Charles de Lacombe, militant Alternatiba ANV Rhône, +33 7 80 06 93 87

Notes aux rédactions
(1) Avant 2017 – 1 : Saran, Entre 2017 et aujourd’hui – 4: Saint-Priest, Satolas-et-Bonce, Lyon,
Annecy/Seynod, ; En cours et en prospection – 1 : Lyon St-Exupéry,

(2) Avant 2017 – 4: Montélimar, Sevrey, Saran, Lauwin-Planque 1 ; Entre 2017 et aujourd’hui – 44:
Saint-Priest, Satolas-et-Bonce, Lyon, Annecy/ Seynod, Fontaine 1, Gidy, Artenay, Ormes,
Strasbourg, Augny, Woippy, Lauwin-Planque 2, Boves, Sainghin-en-Mélantois, Senlis, Avion (proche
Lens), Gauchy, Bonneuil-sur-Marne, Le Blanc-Mesnil, Paris 18è, Châtres-en-Brie, Moissy Cramayel,
Villiers-Sur-Marne, Vélizy-Villacoublay, Osny, Survilliers, Gennevilliers, Brétigny-sur-Orge, NoisyLe-Grand, Beauchamp 1, Saint-Etienne-du-Rouvray, Moult, Morlàas, Toulouse 1 et 2,
Frontignan, Carquefou, Bouc-Bel-Air , Nice, Carros, ; En cours et en prospection – 14 : Lyon StExupéry, Fontaine 2, Longvic, Briec, Calais, Brebières, Beauchamp 2 et 3, Saint-Quentin, Rouen,
Perpignan, Orange (en prospection), Pays-de-la-Loire (en prospection), Montpellier (en prospection).


(3) Les Amis de la Terre, « E-commerce : la grande casse sociale », 23 mars 2022


(4) Les Amis de la Terre, « Les impôts locaux d’Amazon réduits par 2 à partir de 2021 »


(5) Loi d’accélération et de simplification de l’action publique


(6) Les Amis de la Terre, Loi Climat : la majorité sacrifie le climat et les petits commerces au profit
d’Amazon
, 16 avril 2021


  • 0
12/03 Marche Look-Up

12/03 – Marche Look-Up : 8000 personnes pour le Climat et la Justice Sociale à Lyon

Tags : 

Levons les yeux pour le climat et la justice sociale : #LookUp

Ce samedi 12 mars 2022, plus de 80 000 personnes ont marché dans toute la France avec enthousiasme et détermination sous le mot d’ordre Look Up, en référence au film sorti il y a quelques mois. De nombreuses marches ont été organisées à travers le pays pour défendre le climat et la justice sociale. A Lyon, ce sont plus de 8 000 participants qui ont répondu à l’appel des collectifs Lyon Climat et Plus Jamais Ca ! Rhône, et ces derniers se sont rassemblés Place Jean Macé à 14h.

Pour Antoine Molinatti, porte-parole de Plus Jamais ça ! Rhône à la fin de la marche, “si ces organisations, très différentes dans leur manière de fonctionner ou dans leur domaine de compétence, ont décidé d’unir leurs forces, c’est parce qu’elles se sont rendu compte que finalement plus de choses les rassemblaient que les divisaient, en particulier, un ennemi commun : un système. Un système qui détruit la planète, qui écrase tous ses habitants, pour le profit de quelques-uns, bien peu nombreux, mais qui nuisent tellement. En un mot : un système capitaliste, un système ultra-libéral !”

Partout, les manifestants ont ainsi dénoncé le contexte social et environnemental alarmant. Les inégalités sont croissantes, la crise climatique grandissante, mais les ambitions politiques absentes et les discours trop peu suivis d’actes ambitieux. Après un quinquennat déjà perdu, les débats entre les candidats à la présidentielle ne présagent pas une meilleure prise en compte de ces enjeux, pourtant cruciaux… 

Marche climat
12 mars : Marche Look-Up pour une justice climatique et sociale

L’amorce d’un tournant

A un mois de l’élection présidentielle, il n’est pas trop tard. Les candidats peuvent et doivent ouvrir les yeux : l’ancien monde doit disparaître, et le prochain quinquennat sera décisif pour la construction d’un nouveau modèle respectueux du climat et de la justice sociale. Au-delà des débats, seuls les actes compteront en la matière. Comme l’a rappelé, porte-parole de Lyon Climat, à la fin de la marche : “Que devons-nous exiger de la future présidente ou du futur président, des futur·es député·e ? Que toutes leurs décisions soient évaluées au regard de leurs impacts sociaux et de leur impact sur le climat et la pollution. Look Up ! Levez les yeux, regardez la réalité en face ! Nous n’attendrons pas 5 ans de plus.”

Après ce rassemblement d’ampleur dans la rue ce samedi 12 mars, un nouvel appel à mobilisation est lancé pour le samedi 9 avril, à Lyon comme dans toute la France. A la veille du 1er tour de l’élection présidentielle, la société civile réclamera une nouvelle fois aux candidats des actes forts et ambitieux pour répondre aux enjeux climatiques et sociaux.

Liste des organisations signataires :

Alternatiba ANV Rhône, ATTAC Rhône, CGT Union Départementale 69, CIE, Confédération Paysanne 69, Extinction Rebellion Lyon, France Nature Environnement Rhône, F.S.U 69, Greenpeace Lyon, Assemblée Générale des Gilets Jaunes de Lyon & Environs, I-Buycott Lyon, La Gonette, La Ville à Vélo, Lyon Climat, Notre Affaire à Tous – Lyon, Oxfam Lyon, Plein la vue, Plus Jamais Ça ! Rhône, Union Syndicale Solidaires Rhône, Youth for Climate Lyon, Zéro Déchet Lyon

Contact presse :

Sophie Marotel – 06 13 59 40 24 – sophie.marotel@ecomail.fr


  • 0

L’appel des 100 : l’engagement de 100 associations pour le climat et le vivant

Tags : 

Le jeudi 17 février a eu lieu le lancement de l’Appel des 100, un projet lancé par l’association Anciela.
L’appel des 100 est une initiative rassemblant 100 associations lyonnaises engagées dont Alternatiba Rhône, afin d’inviter les habitantes et habitants à s’engager pour la transition écologique.

L’urgence écologique nécessite à l’heure actuelle de déployer tous nos efforts dans un vaste mouvement de transition écologique et solidaire pour éviter de nouveaux dommages irréversibles sur les équilibres du vivant.


Alternatiba Rhône est relais de cet appel aux côtés d’autres associations.

Engage-toi pour la transition écologique


Différentes manières de s’engager pour le climat et le vivant s’offrent à vous.
Animer une fresque du climat, s’engager dans une association zéro déchet ou mobilisée pour le climat et la justice sociale, faire de son balcon un refuge de biodiversité.

Vous pouvez toutes et tous trouver où et comment vous mobiliser. L’engagement de chaque personne est en effet important et essentiel.

Alternatiba Rhône vous invite à rejoindre l’appel lancé par Anciela : https://agiralyon.fr/appel-des-100/

Tu peux également découvrir l’appel en vidéo :
https://www.facebook.com/AncielaAssovideos/133749710097697

Participe au déploiement du projet


Il est également possible de contribuer au rayonnement de cet appel pour impliquer davantage de personnes. Tu peux en particulier partager cet article à tes contacts, et sur les réseaux sociaux la vidéo de lancement de l’Appel.

Retrouve la vidéo sur Facebook, Instagram, Linkedin et Twitter.

Toi aussi, deviens relais de l’Appel des 100 en t’inscrivant juste ici : http://www.agiralyon.fr/mobiliser-pour-lappel-des-100-pour-le-climat-et-le-vivant

Tu recevras un kit numérique et physique (à venir chercher au local d’Anciela ou d’un partenaire) pour partager l’Appel partout autour de toi.

Des affiches et mémos frigos peuvent être récupérés et distribués aux mêmes lieux. Tu y trouveras des possibilités d’engagement auprès de différentes structures lyonnaises : Anciela, The Greener Good ou encore la Maison du vélo.



  • 0

La ZFE du Grand Lyon : un effort louable mais insuffisant

Tags : 

Samedi 5 mars – Dans quelques jours, la Métropole du Grand Lyon rendra son verdict sur l’évolution de la Zone à Faibles Emissions (ZFE). Pour la coalition La Rue Est A Nous Lyon (LREAN Lyon)[1], cet outil, imposé par la loi, représente un bon début dans la lutte contre la pollution mais reste largement imparfait.

Lire le plaidoyer complet

Pour Lolita Boucher, porte-parole Alternatiba ANV Rhône, « il faut être plus ambitieux dans la politique de transition des mobilités, et développer massivement les alternatives durables : les usagers suivront. Il est primordial de réduire drastiquement l’utilisation de la voiture sur le territoire. C’est ce qui permettra de vivre dans une métropole plus saine, plus respectueuse du climat et plus vivable pour toutes et tous ».

La ZFE est imparfaite d’abord parce qu’elle est fondée uniquement sur la vignette Crit’Air. Une vignette qui est attribuée en fonction de la seule année de fabrication sans considération du poids du véhicule. Or, plus un véhicule est lourd, plus il émet du CO2 et plus il contribue au réchauffement climatique.

Imparfaite également parce qu’elle risque de pénaliser les habitants les plus précaires. Ceux qui remboursent encore le crédit de leur vieille voiture, et qui ne sont, au contraire, pas nécessairement ceux qui font le plus de kilomètres.

Imparfaite enfin, parce qu’elle ne combat pas la prédominance de la voiture en ville. Aujourd’hui, 80 % de la voirie est accaparée par la voiture, alors que les modes doux, la marche, le vélo doivent se contenter des 20 % restants.

En Auvergne-Rhône-Alpes la pollution atmosphérique est responsable de près de 6000 morts prématurées par an. Lyon a connu 25 pics de pollution dans la seule année 2021. Contre cela, la ZFE seule est insuffisante. Tout d’abord, elle doit être accompagnée par le renforcement du réseau TCL, afin d’offrir des alternatives en transports en commun plus efficaces. Pour LREAN Lyon, aucun point de la Métropole ne doit être éloigné d’un autre de plus de 60 minutes en transport collectif.

Les modes actifs, marche et vélo, doivent également être développés, en créant des cheminements plus sûrs. Le futur réseau express des Voies lyonnaises est un signal fort dans ce sens. Mais la pratique du vélo doit aussi être encouragée dès le plus jeune âge, notamment dans les écoles. De plus, LREAN Lyon demande la création de zones piétonnes dans tous les quartiers de Lyon et dans toutes les communes de la Métropole.

L’objectif doit être de faire passer la part de l’automobile dans les déplacements métropolitains sous la barre des 30 % en 2030 (contre 41 % actuellement). Déjà aujourd’hui, d’autres villes européennes font bien mieux que cela, comme Amsterdam ou Copenhague où cette part ne dépasse pas 25 %.

De plus, LREAN Lyon demande qu’une majoration significative du tarif de stationnement soit mise en place pour les SUV, c’est-à-dire les véhicules les plus lourds, les plus émetteurs de gaz à effet de serre, les plus encombrants et les plus dangereux (conduire un SUV augmente de 224 % le risque de causer un accident mortel[2]). Cette mesure, qui commence à se répandre outre-rhin (par exemple à Tübingen), aura pour but d’endiguer l’envahissement de nos villes par ces engins inutilement surdimensionnés.

Enfin, la sortie du diesel en 2026 dans toute la Métropole est impérative. Elle doit être suivie par une interdiction de la voiture thermique dès 2030 à Lyon et Villeurbanne où les alternatives en transport en commun sont déjà nombreuses.

En revanche, tout cela ne sera possible qu’avec des mesures d’accompagnement fortes à l’attention des personnes les plus précaires. Ces aides ne doivent pas se résumer à des bons d’achat pour une nouvelle voiture. Elles doivent également inciter à la pratique du vélo, de l’auto-partage et des transports collectifs pour celles et ceux qui peuvent y recourir. Enfin, des dérogations doivent être proposées, à titre transitoire, aux habitants qui ne peuvent pas se passer de leur voiture, parce qu’ils travaillent en horaires décalés par exemple, ou bien à ceux qui ne roulent qu’occasionnellement.

“La sortie du diesel est nécessaire pour améliorer la qualité de l’air dans la métropole. Il est également indispensable de prévoir des aides pour accompagner les ménages, afin de ne laisser personne sur le bord de la route. La transition vers des mobilités alternatives peut et doit bénéficier à tout le monde”, estime Clément Drognat Landré, coordinateur LREAN Lyon.

En résumé, c’est à condition d’être complétée par toutes ces mesures que la ZFE deviendra un outil juste et cohérent afin de mettre fin à la prédominance de la voiture, apaiser nos villes et rendre l’air grand-lyonnais enfin respirable !

[1] La coalition La Rue Est A Nous Lyon regroupe Alternatiba ANV Rhône, Clean Cities Campaign, le Collectif contre la Pollution à l’école Michel Servet, Greenpeace et La Ville à Vélo – Lyon

[2] https://nationalpost.com/news/canada/larger-vehicles-may-make-canadians-feel-safe-on-the-road-but-heavier-cars-are-proven-to-cause-more-fatal-collisions

Contact presse
 Manon Bru – 06 63 29 94 96
 bru.manon@protonmail.com 

Crédit photo : Bastien Doudaine