Author Archives: rhone

  • 0
noscorpsnosvoix

Nos Corps, Nos Voix – Saison 2022-23

PROGRAMMATION AlternatiBar Lyon ✨
Nouveauté 2022-23 « Nos Corps, Nos Voix »
1h avec 1 activiste, 1 artiste et les clés pour agir.
Le 4ème mardi du mois à 19h30
🎟️ Ouvert à toutes et à tous
📍 AlternatiBar – Maison des Alternatives – 126, montée de la Grand Côte Lyon 1er

Lancement le mardi 27 septembre 2022
« Nos Corps, Nos Voix » | Rencontre avec Pauline Boyer
Mardi 27 septembre – Rencontre avec Pauline Boyer, activiste climat, écoféministe, co-autrice du “Manifeste pour la non-violence” Editions Charles Léopold Mayer (2022). Force et radicalité de la non-violence dans les batailles climat, féministes et des droits humains. Parcours de l’une des membres actives et fondatrice du mouvement Climat en France.
📚 Table presse – Echanges et rencontre avec l’autrice.
👉 L’événement Facebook

Photo Lucas Lemmel – Black & White Production – 27 septembre 2022

« Nos Corps, Nos Voix » | Rencontre avec PapyArt
Mardi 25 octobre – Rencontre avec PapyArt 🎨 sérigraphe et militant, passeur d’histoire des luttes des pentes (et au delà).
👉 L’événement Facebook

Photo PapyArt 25 octobre 2022
Photo Lucas Lemmel – Black & White Production – 25 octobre 2022

« Nos Corps, Nos Voix » | Rencontre avec Reno Bistan
Mardi 29 novembre – Rencontre avec Reno Bistan, artiste, parent d’élève, Collectif Contre la Pollution – Ecole Michel Servet (Lyon Croix-Rousse).
👉 L’événement Facebook


« Nos Corps, Nos Voix » | Rencontre avec Fatima Ouassak
Mardi 20 décembre – Rencontre avec Fatima Ouassak, militante féministe, antiraciste, cofondatrice du Front de Mères.

Photo Revue Ballast

« Nos Corps, Nos Voix » | Rencontre avec Kevin Berriche
Mardi 24 janvier 2023 – Rencontre avec Kevin Berriche, Danseur, metteur en scène, chorégraphe, Compagnie Pockemon Crew

Le 4ème mardi du mois à 19h30
🎟️ Ouvert à toutes et à tous
📍 AlternatiBar – Maison des Alternatives – 126, montée de la Grand Côte Lyon 1er


  • 0

Apérotiba Anniversaire

8 ans déjà!
Une nouvelle rentrée militante et les 8 ans du collectif Alternatiba ANV Rhône!

Retrouve nous ainsi que nos partenaires, le 8 Octobre au jardin des Chartreux à partir de 15h.

Au programme :

  • Nos actualités, nos victoires, nos perspectives
  • Village des alternatives (stands, assos, collectifs citoyens)
  • Buvette et restauration
  • Musique
    • Fanfare Fat Ducks
    • Concert de Luther & Loretta
    • DJ set de Jane In

Entrée Libre

📸 Arthur GUYOT / Black and White Production


  • 0

Camp Clim’Alpes 2022 !

Tags : 

Les inscriptions sont ouvertes :

📷 Crédit photo : Marielle Francois

Cette année, nous rejoignons Alternatiba/ANV-COP21 Grenoble pour organiser le camp climat.

Le camp Climat c’est quoi ?

Les Camps Climat sont des temps de formation pour accélérer les mobilisations face à l’urgence climatique et sociale. Ils visent à se préparer aux futurs temps forts du mouvement climat. C’est l’occasion de se former près de chez soi aux enjeux écologiques et climatiques, à de nouvelles techniques de communication, de modes d’action non-violente, de réfléchir à nos stratégies… bref, se donner les outils pour augmenter le rapport de force dans nos luttes et pour développer les alternatives afin qu’elles deviennent la nouvelle norme !

Organisé par Alternatiba/ANV-COP21 Grenoble et Alternatiba ANV Rhône, le Camp Clim’Alpes est de retour cette année pour sa 6ème édition (et première fois en co-organisation !).
C’est LE moment à ne pas louper, pour un été engagé et festif.
Avec détermination, tout au long de l’année, partout, nous menons des luttes, mettons en lien et construisons les alternatives concrètes pour plus de justice sociale, lutter contre les causes et impacts du dérèglement climatique, l’effondrement de la biodiversité et les inégalités. Tu pourras participer à des formations, activités artistiques, culturelles, ludiques et surtout pédagogiques.
Tu rentreras au cœur de la lutte pour le climat !

Quand

Du Vendredi 26 Août (10h) au Dimanche 28 Août 2022 (18h)

Le lieu

Au Moulin de Recours à Saint-Maurice-en-Trièves (38). Adresse dans google Map

📷 Crédit photo : Site Moulin de Recours

Combien ça coûte ?

Sur la page d’inscription tu trouveras un prix indicatif, mais il y a ni plancher ni plafond : à chacun·e de contribuer comme iel l’entend.

Comment s’y rendre ?

Pour le site d’organisation du covoiturage : Clique ici

Tu veux nous aider ?

Si tu souhaites rejoindre l’équipe d’organisation, envoie un mail à campclimat@alternatiba-grenoble.org

Si tu souhaites proposer une formation, activité artistique, culturelle, ludique, pédagogique, pendant le Camp Clim’Alpes : Contacte-nous !

Pour aller plus loin

Les préinscrit·e.s recevront toutes les informations par email.
Evènement Facebook du Camp Climat Rhône
Le site officiel des Camps Climat régionaux 2022 : campclimat.eu

Pour cette 6ème édition, nous vous attendons nombreuses et nombreux :

Programme prévisionnel du Camp Clim’Alpes

Programme

Détails sur les formations :

Module fondamental : historique et stratégie d’Alternatiba / ANV-COP21
Comment s’est construit le mouvement Alternatiba et ANV-COP21, sur quelles valeurs, et quels sont nos moyens d’actions.

B.A-BA de la comm’ d’action
Transmettre toutes les étapes de la communication d’une action (en amont, le jour-J et après l’action).

Fresque du climat
Atelier collaboratif et créatif, la fresque du climat permet de comprendre les mécanismes du système climatique en retraçant les liens de cause à effets.

Coordonner une ANV de A à Z
(s’adresse aux personnes déjà initiées à l’ANV et ayant suivi la formation “Initiation à l’ANV et à la désobéissance civile”)

Formation participative pour apprendre comment organiser une action de désobéissance civile non-violente : étapes, équipes de préparation, confidentialité…

Animer une réunion, le secret d’une équipe de choc
Atelier de découverte des méthodes d’organisation d’Alternatiba et ANV-COP21. Apprendre à animer une réunion et un collectif de manière conviviale, démocratique, horizontale et efficace.

Fresque de la biodiversité
Atelier ludique et collaboratif qui permert de découvrir l’aspect systémique de l’érosion de la biodiversité : ce qu’elle est, ce qu’elle permet et ce qui la dégrade.

Initiation à l’action non-violente et à la désobéissance civile
Formation contenant les notions fondamentales permettant de participer à une action non-violente de désobéissance civile (ANV) : organisation – aspect jurdique – techniques de blocage.

Formation à INVBC (inventons nos vies bas carbone)
Cette formation permet de devenir formateur⋅ice au jeu “Inventons nos vies bas carbonne”. Ce jeu permet de rendre les ordres de grandeur de l’empreinte carbone actuelle d’un⋅e français⋅e moyen⋅ne et les efforts à fournir claires et visuelles, afin de créer une prise de conscience forte et donner envie d’agir pour changer son quotidien en phase avec la hauteur de la falaise qui nous fait face.

Communication : pilier de notre stratégie
Stratégie et méthodes de travail, cet atelier montre en quoi cela concerne toutes les personnes actives du mouvement, et présente les différentes manières de s’impliquer dans le travail de la com’ pour celles et ceux qui souhaitent aller plus loin dans ce domaine.

Accueillir dans son collectif, susciter l’implication
Du pas de la porte à l’implication régulière, du formulaire de contact à l’engagement long terme… Si l’enjeu est de mobiliser les citoyen⋅nes, comment les inviter à nous rejoindre et susciter l’implication ?
Par des mises en situations, nous découvrirons ensemble des clés de l’implication et de l’engagement bénévole.

Outils numériques libres pour militer et s’organiser
Comment se libérer des GAFAMs et reprendre le contrôle de nos données par l’usage de logiciels libres ? Quels outils pour quels usages ?
Pas de compétences informatiques requises. Pas nécessaire, mais si les participant⋅es ont un ordinateur, c’est mieux pour expérimenter.

Initiation à la photo d’action
(Attention c’est pas Low Tech, mais essentiel pour la lutte)
Cette formation avec des instants de mise en pratique permet d’apporter les bases techniques et artistiques de la photographie, d’aborder l’intérêt de la photographie comme outil de communication et comment s’organiser avec la com’.

Plaidoyer / dialogue avec les élu⋅es
Cet atelier permet d’identifier une opportunité politique propice à initier un plaidoyer, et des modalités d’interpellation adéquates. Avoir des clés pour préparer une rencontre avec un⋅e élu⋅e. Identifier les acteurs politiques locaux.

Découverte : agriculture solidaire
Cette formation de découverte permet de découvrir l’agriculture solidaire et en particulier le maraîchage associatif et les “vraies” AMAP.

Inventons nos vies bas carbone
Ce jeu permet de rendre les ordres de grandeur de l’empreinte carbone actuelle d’un⋅e français⋅e moyen⋅ne et les efforts à fournir claires et visuelles, afin de créer une prise de conscience forte et donner envie d’agir pour changer son quotidien en phase avec la hauteur de la falaise qui nous fait face.

Structure d’un collectif et engagement bénévole
“Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”. Mais quelles sont les clefs qui permettent à un groupe de fonctionner ensemble ?
Au travers la question de la structure d’un groupe et de la notion d’engagement bénévole, identifions ensemble des méthodes et des outils qui créent le collectif tout en prenant soin de ses membres.

Mobiliser la presse
Cette formation permet de comprendre la structuration des relations presse pour que les actions soient percutantes et fassent parler d’elles.

Langage égalitaire
Cet atelier de découverte pour faire le point sur l’efficacité, les pratiques possibles et les aspects légaux du langage égalitaire. Une courte plongée historique pour nous rendre compte que le français n’a pas besoin d’être féminisé, mais plutôt démasculinisé.

Agir pour le Moins et mieux de produits animaux
Des arguments de fond sur le moins et mieux de produits animaux puis sur des réflexions appliquées au contexte local et pour terminer un temps sur les possibilités d’action et des actions déjà réalisées qui pourraient être mises en place.

Fresque de la mobilité
Atelier collaboratif de sensibilisation aux enjeux carbone de la mobilité des personnes. elle permet de mieux comprendre comment adopter individuellement et collectivement une mobilité plus sobre.

Sécurisation de nos pratiques numérique en ANV
Répression policière, RT, surveillance de masse… Quelles sont les menaces auxquelles nous sommes exposé·es en tant que militant·es qui faisons de la désobéissance civile non-violente ?
Signal, Tor, Protonmail… Quelles sont les méthodes et outils qui permettent de sécuriser numériquement nos ANV ?
Pas de compétences informatiques requises.


Il y aura également des tables rondes sur les mobilités, la lutte contre le Métrocâble, sur la BASE et le Pacte pour la Transition.
Et évidemment de nombreuses animations !


  • 0
Charles, devant la cour d’appel, le 8 juin 2022.

Relaxe en appel pour Charles, « Décrocheur » de portrait !

Tags : 

Charles de Lacombe, militant pour le climat et la justice sociale, décrocheur de portrait présidentiel, a été relaxé ce mercredi 6 juillet 2022 par la cour d’appel de Lyon.  C’est la troisième relaxe en appel pour un décrocheur de portrait d’Emmanuel Macron, après celle de Gaspard Fontaine à Amiens en janvier et celle des 8 décrocheurs de Gironde en avril.
Le nouveau gouvernement nommé ce lundi ne laisse pas de place au doute : ce quinquennat sera la continuité du premier, un sabotage climatique et social. Le signal envoyé par la cour d’appel de Lyon est donc fort et confirme une nouvelle fois la légitimité des critiques sur la politique d’Emmanuel Macron faites par les activistes non violents du mouvement ANV-COP21.

Le procès

Le 8 juin dernier, Charles de Lacombe avait comparu devant la cour d’appel de Lyon pour avoir décroché et « détourné de sa fonction principale » le portrait du président, il y a près de trois ans, à la mairie de Villeurbanne. Il était défendu par Louise Beriot, du cabinet Pisan Avocats. Le procureur avait requis la confirmation de la peine prononcée en première instance, soit une amende avec sursis de 500€.

« Trois ans après les faits, la cour d’appel de Lyon a tranché : en décrochant le portrait d’Emmanuel Macron du mur d’une mairie, je ne l’ai pas détourné de sa fonction. Dénoncer le sabotage et les mensonges face à l’urgence sociale et climatique est légitime ! »

Charles de Lacombe, à l’annonce de sa relaxe

Son procès s’inscrit au cœur d’une longue série : sur tout le territoire, 56 procès ont eu ou vont avoir lieu. Fait notable, ces procès ont conduit à plusieurs décisions de relaxe, par exemple à Lyon en première instance en septembre 2019 et plus récemment à Toulouse, en avril 2022 après que la cour de cassation ait cassé la condamnation du tribunal de Bordeaux, reconnaissant que le décrochage du portrait d’Emmanuel Macron pour dénoncer son inaction est suffisamment légitime.

La campagne « Décrochons Macron » du mouvement ANV-COP21 vise à dénoncer le sabotage climatique et social d’Emmanuel Macron et de son gouvernement. L’objectif de cette campagne : réquisitionner partout les portraits du président présents dans les mairies pour laisser symboliquement des murs aussi vides que sa politique climatique et sociale.

Erreur sur la personne appelée à la barre : le procès des députés sortants

Des militants et citoyens s’étaient rassemblés le mercredi 8 juin à 12h30 devant la cour d’appel de Lyon pour soutenir Charles, militant climat de 28 ans, avant son entrée dans le tribunal. Plusieurs soutiens et personnalités ont été invités à prendre la parole, introduits par Tatiana Guille, 21 ans et porte-parole Alternatiba ANV Rhône. Parmi eux, Charlotte Brasse de Notre Affaire à Tous Lyon et William Aucant, l’un des 150 de la Convention Citoyenne pour le Climat.

En cette période électorale, juste avant le premier tour des législatives, le collectif Alternatiba ANV Rhône avait décidé de détourner ce procès et de dresser le bilan des 14 députés sortants du Rhône afin de pointer les coupables du sabotage climatique et social de ces cinq dernières années.

Dans une mise en scène, les citoyens ont été appelés à faire le procès de ces députés en rappelant quelles lois ils ont votées : ratification du CETA, recul sur l’interdiction du glyphosate et des néonicotinoïdes, approbation de lois liberticides comme la loi sécurité globale ou antiterrorisme, diminution des APL, saccage du travail de la Convention Citoyenne pour le Climat, soutien assumé à Amazon… La liste est longue tant le précédent quinquennat a été climaticide et antisocial !

Le message : nous sommes là, nous vous observons et nous ne vous lâcherons pas ! Vous êtes responsables des lois climaticides et antisociales qui sont votées à l’Assemblée.

Un nouveau gouvernement mais une ligne politique inchangée : stop au sabotage climatique et social !

Cette nouvelle relaxe légitime les actions menées par les militants climat pour dénoncer le sabotage climatique et social des responsables politiques. Au lendemain de la nomination d’un gouvernement, avec notamment un ministre de l’écologie incompétent et ayant voté pour les néonicotinoïdes, le collectif Alternatiba ANV Rhône appelle à poursuivre la mobilisation face à nos décideurs qui restent sourds à l’urgence climatique et sociale.

Nous ne pouvons pas perdre cinq années de plus, la mobilisation citoyenne doit être une vraie force d’opposition et forcer le gouvernement à se mettre en action pour plus de justice sociale et climatique.

Contact presse :  Adrien Montagut 06 74 10 27 67


  • 0
Victoire RLPi

Victoire Anti-Pub : Interdiction des écrans numériques (Métropole de Lyon)

Tags : 

C’est une immense victoire du mouvement climat Lyonnais qui voit une de ces revendication historique approuvée, grâce à la mobilisation citoyenne !

Le 27 juin 2022, suite au vote du RLPi (Règlement local de la publicité intercommunal), les 59 communes de la métropole de Lyon sont libérées des écrans numériques publicitaires.

Retour une des années de luttes contre les publicités.

Un plaidoyer béton des associations

Depuis 2017, le collectif Plein La Vue et RAP (Résistance à l’Agression Publicitaire) se mobilisent sur le Règlement Local de Publicité (RLPi). En 2018 Alternatiba ANV Rhône rejoint cette coalition.

En 2017 et 2018, un gros travail de plaidoyer est fait auprès des élu·es métropolitains pour les alerter sur la nocivité de la publicité. Dans le même temps des actions de recouvrement publicitaire s’organisent, notamment pendant les marches climat.

Une mobilisation citoyenne forte !

Marche climat : recouvrement métropole

Début 2019, une consultation citoyenne est organisée par le collectif Plein La Vue et l’UCIL (Union des comités d’intérêts locaux et d’urbanisme de Lyon) recueillant plus de 10 000 contributions en mars 2019. Les habitant·es se disant très majoritairement hostiles à la publicité et aux écrans numériques

Lors de la marche climat du 16 mars 2019, près de 40000 manifestant·es sont présent·es.
Alors que des réunions de concertation et de présentation se tiennent au sujet du RLPi, les manifestant·es recouvrent le bâtiment de la métropole en signe d’opposition au projet de RLPi.

Recouvrement métropole

Face au mutismes des élu.e.s, Alternatiba ANV Rhône organise un recouvrement XXL le 24 mars 2019.
Une quarantaine d’activistes recouvrent de publicités 200 m² de façade du conseil métropolitain. « Vous aimez la publicité ?! ». Cette action vaut un procès à Alex, militant d’Alternatiba ANV Rhône.

Devant la mobilisation citoyenne le précédent exécutif métropolitain préfère repousser une première fois ce RLPi.
Les mobilisations d’Alternatiba ANV Rhône ne s’arrêtent pas pour autant et continuent avec un recouvrement de 500 panneaux avec 100 activistes en novembre 2019.

Une nouvelle brigade anti-pub : PubBuster

Puis début 2020, le lancement d’une brigade de PubBuster. Une façon de lutter contre l’installation d’écrans numériques publicitaires dans les rues de la métropole de Lyon et libérer les esprits des injonctions de la publicité.

PubBuster : La pub est un choix politique
Vidéo Lancement PubBuster – Crédit Black & White Production – Vidéalist

Le RLPi n’est finalement pas voté sous le précédent exécutif. La mobilisation citoyenne ayant été beaucoup plus forte que ce à quoi s’attendait les élu·es. C’est donc à la nouvelle majorité de voter le nouveau RLPi.

Vote RLPi, 27 juin 2022

Le vote a finalement eu lieu le 27 juin 2022 et comprend, l‘interdiction des écrans numériques publicitaires.

D’autres moyens de publicité seront également interdits progressivement : (1)

  • Les bâches publicitaires géantes sur les bâtiments en travaux
  • L’extinction des enseignes lumineuses de minuit à 6 H du matin
  • La réduction du nombre de panneaux publicitaires et la réduction de leurs tailles (4m2 maximum)
  • L’interdiction des enseignes lumineuses en toiture (comme le long des berges du Rhône)

Pour aller encore plus loin

La lutte continue ! Le RLPi pourrait aller encore plus loin avec l’interdiction des écrans dans les vitrines et la réduction globale de la place de la publicité dans l’espace publique.

Crédit photo mise en avant : Lucas Lemmel

Sources
(1) La métropole de Lyon adopte un nouveau règlement local de publicité, le 27 Juin 2022, par Jean-Christophe Adde (France 3)

  • 0

ANV – Bientôt démantelés ! Les élu-e-s du Grand Lyon doivent voter l’abandon des panneaux publicitaires

Tags : 

Crédit : Lucas mel; Black & White production

Ce jeudi 23 juin 2022, une vingtaine de militant·e·s des organisations Alternativa ANV Rhône, du collectif Plein La Vue et de Resistance à l’Agression Publicitaire Lyon ont simulé le démantèlement de plusieurs écrans vidéos publicitaires géants présents sur la Métropole de Lyon. Cette action avait pour but d’interpeller les conseiller·e·s métropolitain·e·s du Grand Lyon à quelques jours d’un vote stratégique sur le devenir du projet de Règlement Local de Publicité intercommunal. Les militant·e·s rappellent à travers leur mobilisation l’importance pour l’environnement de ce futur règlement de publicité ainsi que la responsabilité des élu·e·s locaux·ales face à l’enjeu des abus publicitaires.

Bientôt démantelés : L’extinction et le recouvrement de quatre écrans vidéos publicitaires géants ce jeudi matin sur les communes d’Ecully, Limonest, Dardilly et Rillieux-La-Pape donnent un avant-gout de l’amélioration, pour le quotidien des grand·e·s lyonnais·e·s et l’environnement, que pourrait apporter le futur Règlement Local de Publicité intercommunal s’il parvient à interdire ce type de dispositif.

Tatiana Guille, membre d’Alternatiba ANV Rhône rappelle que « l’industrie publicitaire agit à rebours complet des besoins vitaux de sobriété et d’évolution de nos pratiques de consommation. Cette industrie avance chaque jour plus loin dans son entreprise de matraquage de la population avec des dispositifs tels que les écrans vidéos publicitaires. Ces écrans lui permettent de diffuser toujours plus d’appels à la surconsommation et cela avec des techniques de plus en plus invasives et agressives via des dispositifs toujours plus polluants. La normalisation de ces écrans publicitaires est une ligne rouge majeure à ne pas franchir. Le démantèlement de ceux existants est une nécessité ».

A ce sujet, le Conseil de la Métropole se réunit lundi 27 juin 2022 afin de voter l’arrêt du projet de Règlement Local de Publicité intercommunal. Ce document dont l’élaboration a débuté en 2017 avait déjà été soumis à une première validation du conseil métropolitain en décembre 2021. Il prévoit notamment d’interdire les supports comme les écrans vidéo publicitaires ou encore les bâches géantes publicitaires sur façades. Ce projet de règlement doit maintenant être voté à la majorité qualifiée des deux tiers du conseil de la Métropole pour aller plus loin et devenir, s’il est validé par les élu·e·s, opposable aux afficheurs dans quelques mois.

Pour Louis Coulombel, membre de Résistance à l’Agression Publicitaire « cette situation inédite appelle les élus de la majorité et de l’opposition à sortir des logiques partisanes car leur décision aura des conséquences concrètes sur les habitants et le territoire. Il est urgent que nos représentants se positionnent sur ce sujet en ayant en tête les problématiques environnementales graves qu’implique la publicité omniprésente dans nos vies. Ils doivent également se préoccuper en priorité des demandes et besoins de protection que la population exprime depuis plusieurs années. Trop longtemps, le sujet de la publicité dans l’espace public a été traité directement entre les décideurs et les seuls professionnels de l’affichage qui bénéficient d’une puissance de lobbying très importante ».

Anthony Geoffroy, du collectif Plein La Vue précise le message que les militant·e·s engagé·e·s ce jour souhaitent passer aux élu·e·s de la Métropole : « Nous appelons tous les conseillers à soutenir le projet de règlement de publicité proposé par l’exécutif métropolitain. Nous encourageons les groupes comme ceux de M. Kimelfeld qui ont montré de réelles préoccupations, à prendre parti franchement pour les mesures de protection prévues par ce projet et donc de l’approuver comme l’a annoncé récemment le groupe Synergies de M. Grivel. Au contraire, nous dénonçons d’ores et déjà les postures irresponsables d’élus davantage préoccupés par les intérêts particuliers de quelques entreprises que par le devenir des habitants du Grand Lyon. M. Philippe Cochet en fait l’effrayante démonstration depuis plusieurs mois en se transformant en porte-voix du lobby publicitaire à la moindre occasion ».

Les militant·e·s engagé·e·s ce jour seront très attentifs·ves à la tenue des débats et aux votes qui seront exprimés sur le Règlement Local de Publicité intercommunal lors du Conseil de la Métropole de Lyon du 27 juin prochain. Ils et elles soutiennent cette première version du Règlement Local de Publicité, bien qu’il reste nécessaire d’aller plus loin sur certains points tels que la lutte contre l’invasion publicitaire des vitrines commerciales.


  • 0

Alternatiba Rhône se lance dans la sérigraphie !

Tags : 

Evoquée depuis près de 4 ans au sein d’Alternatiba Rhône, la sérigraphie est un projet artistique qui intéressait de nombreuses personnes au sein du collectif, mais ce dernier n’a pas eu lieu par manque de temps et d’énergie.

La sérigraphie est une technique d’imprimerie qui utilise des pochoirs interposés entre l’encre et le support, et qui peut être réalisée sur divers supports, et différents matériaux : tissu, papier, verre…👕🎒

Cette technique d’impression est un élément fort dans l’histoire des luttes, et plus particulièrement dans l’histoire des luttes lyonnaises. C’est en effet à Lyon, au XXème siècle, que naîtra ce type d’impression.

Un tel projet a pu voir le jour chez Alternatiba Rhône il y a quelques mois grâce à un petit groupe de bénévoles motivés, lancé conjointement avec l’équipe du Festival Alternatiba. 

Les membres de l’équipe réalisent avec des bénévoles des t-shirts et affiches avec des visuels d’artistes, lors d’ateliers à l’Alternatibar-Maison des Alternatives, ou sur des évènements extérieurs tels que les Apérotiba, l’évènement climat mensuel, sur des festivités, des soirées de présentation ou encore sur des salons.

Les enjeux de ce projet pour le collectif sont nombreux, il permet en effet de :

 👉 Fédérer en renforçant la communauté au sein du collectif

👉 Permettre à l’association de pérenniser ses actions et mobilisations grâce aux ventes de produits sérigraphiés

👉 Faire connaître l’association et les actions menées

👉 Apporter de la visibilité et promouvoir des artistes engagés, par les visuels réalisés

L’équipe du projet a pu prendre ses marques grâce à PapyArt, un sérigraphe professionnel engagé avec lequel le collectif est en lien depuis plusieurs temps. Il a formé les différents membres de l’équipe en charge de la coordination du projet, nous a permis de réaliser nos premiers ateliers dans son local, et nous a conseillé.

Nous restons toujours en lien avec lui puisqu’ils nous a apporté une aide très précieuse.

Découvrez les premiers visuels des artistes !

De nombreux visuels sur la justice climatique et sociale ont été réalisés à partir d’une liste de slogans et des thèmes définis au préalable, tels que la pollution de l’air, le futur désirable ou encore l’écologie populaire…
 
 

1-Sandee GDA 2-Logo Festival 3-Maeva Ducret 4-Marielle François

Les ateliers du projet

Nous avons tenu notre premier atelier lors de l’Apérotiba-Festival du 5 mai.  

Nous avons réalisé avec Papy-Art nos t-shirts avec différents visuels, et les passants étaient invités à participer. Nous avons su créer un véritable espace d’échange avec les passants autour d’un atelier ludique, et avons pu vendre une grande partie de nos créations (t-shirts, affiches).
Nous avons  fabriqué une trentaine de t-shirts.

Atelier du 5 mai au Parc Blandan

Nous avons aussi pu le 15 mai, réaliser des t-shirts avec les membres de l’équipe au bar.

Un atelier a été mis en place au bar le 30 mai avec deux bénévoles qui s’occupaient de faire les T-shirts et deux autres qui rangeaient le matériel .

Des bénévoles ont pu être formés à la sérigraphie, permettant ouvrir le projet à un maximum de personnes motivées.

Le dernier atelier réalisé récemment a été pendant l’Apérotiba du 2 juin, durant lequel nous avons pu faire des t-shirts et affiches.

D’autres ateliers sont en cours de préparation. Venez-nous rejoindre, nous serions ravis de vous voir ! 🎉

Se procurer un t-shirt ou une affiche sérigraphiés

Les t-shirts et autres produits sérigraphiés (affiches) sont disponibles à la vente à l’Alternatibar-Maison des Alternatives.

Ils sont disponibles aux prix suivants :

  • 10€ pour des t-shirts simple Festival ou visuel AAR
  • 12€ pour les t-shirts bicolores
  • 2€ pour une affiche et 2€ pour un tote-bag


Le paiement est possible en carte bleue, espèces, chèques et même en Gonettes, la monnaie locale lyonnaise.

Rejoignez l’équipe !

Afin de continuer le développement du projet, nous avons besoin de renforcer l’équipe.

Nous avons différents besoins à l’heure actuelle, notamment pour se charger des demandes extérieures, prendre en charge le budget et le suivi des ventes, et aller chercher du matériel en cas de besoin.
 

Des fils d’échanges peuvent être rejoints, en fonction de l’intérêt pour l’initiative.

  • Pour rejoindre le fil général d’informations avec les dates des ateliers et devenir bénévole c’est ici  👈
  • Pour rejoindre le fil où a lieu la sélection des différents visuels des artistes, c’est ici 
  • Pour rejoindre en particulier l’équipe de coordination et d’organisation des ateliers, c’est ici  👈

Si vous êtes intéressé par l’un des besoins, êtes disponible, ou que vous souhaitez avoir plus de précisions sur un élément, n’hésitez pas à envoyer un message à l’adresse mail suivante : serigraphie@alternatibarhone.fr 


  • 0

Procès du 8 juin: 500€ requis pour Charles. Mais quelle responsabilité pour les 14 députés du Rhône ?

Lyon, 8 juin 2022

Le 8 juin, Charles de Lacombe est passé devant la cour d’appel pour avoir dénoncé le sabotage climatique et social d’Emmanuel Macron et du gouvernement en décrochant un portrait présidentiel. En cette période électorale, Alternatiba ANV Rhône a décidé d’appeler à la barre les 14 députés sortants du Rhône. En amont du procès, le collectif a publié les bilans des députés sortants. Leurs positionnements à l’Assemblée sur les enjeux sociaux et environnementaux ont ainsi été portés à l’attention du public ce jour devant la cour d’appel.

Crédit photo : Lucas Lemmel

24 Mai 2019, Lyon, Charles de Lacombe, militant du collectif Alternatiba ANV Rhône, participait à une action de désobéissance civile dans le cadre de la campagne #DécrochonsMacron.

Après presque deux heures d’audience, le procureur a requis pour Charles la confirmation de la peine retenue en première instance, soit une amende de 500€. Le verdict sera rendu le mercredi 6 juillet.

Charles de Lacombe, prévenu, en clôture de son audience : «J’espère que les juges trouveront cette fois le courage d’envoyer le bon message ; c’est parce que je veux croire encore aux institutions que je suis au tribunal aujourd’hui.»

Son procès s’inscrit au cœur d’une longue série : sur tout le territoire, 51 procès ont eu ou vont avoir lieu. Fait notable, ces procès ont conduit à plusieurs décisions de relaxe, par exemple à Lyon en première instance en septembre 2019 et plus récemment à Toulouse, en avril 2022 après que la cour de cassation ait cassé la condamnation du tribunal de Bordeaux, reconnaissant que le décrochage du portrait d’Emmanuel Macron pour dénoncer son inaction est suffisamment légitime.

La campagne « Décrochons Macron » du mouvement ANV COP21 vise à dénoncer l’inaction d’Emmanuel Macron et de son gouvernement face à la crise climatique et sociale. L’objectif de cette campagne : réquisitionner partout les portraits du président présents dans les mairies pour laisser symboliquement des murs aussi vides que sa politique climatique et sociale.

Pour Tatiana Guille, porte-parole Alternatiba ANV Rhône : « Si Emmanuel Macron est coupable de sabotage climatique, les députés qui l’ont suivi ont également une lourde responsabilité.

Ils ont des comptes à rendre sur leur positionnement à l’Assemblée. »

Erreur sur la personne appelée à la barre : Alternatiba ANV Rhône fait le procès des 14 députés sortants du Rhône

De nombreux citoyens se sont rassemblés ce mercredi 8 juin à 12 h devant la cour d’appel de Lyon pour soutenir Charles, militant climat de 28 ans, avant son entrée dans le tribunal. Plusieurs soutiens ont été invités à prendre la parole, introduits par Tatiana Guille, 21 ans et porte-parole Alternatiba ANV Rhône. Parmi eux, William Aucant, l’un des 150 de la Convention Citoyenne pour le Climat et Charlotte Brasse de Notre Affaire à Tous Lyon.

En cette période électorale, le collectif Alternatiba ANV Rhône a décidé de détourner ce procès et de dresser le bilan des 14 députés sortants du Rhône afin de pointer les coupables du sabotage climatique et social de ces cinq dernières années.

Dans une mise en scène, les citoyens ont été appelés à faire le procès de ces députés en rappelant quelles lois ils ont voté : ratification du CETA, recul sur l’interdiction du glyphosate et des néonicotinoïdes, approbation de lois liberticides comme la loi sécurité globale ou antiterrorisme, diminution des APL, saccage du travail de la Convention Citoyenne pour le Climat, soutien assumé à Amazon… La liste est longue tant ce quinquennat a été climaticide et antisocial !

Le but : montrer l’importance des élections législatives et du pouvoir qu’ont nos député·es

Le but de cette journée de mobilisation autour du procès de Charles est de montrer l’importance de choisir avec soin les députés qui seront élus lors des législatives. Ce seront eux qui voteront les lois portées à l’Assemblée par le gouvernement, qui, on le sait, n’a pas à cœur la justice sociale et climatique. Eux encore qui pourront améliorer un projet de loi pas suffisamment ambitieux ou mieux qui pourront faire des propositions de loi.

À Lyon, Alternatiba ANV Rhône a pu interagir et interpeller plusieurs députés du Rhône. Notamment au travers de la campagne surproduction qui visait à stopper le développement d’acteurs tels qu’Amazon en France. Constat : les députés du gouvernement du précédent quinquennat n’avaient aucun libre arbitre, et n’ont eu d’autre rôle que de se plier à la volonté du président sur bon nombre de dossiers. Notre échec à faire passer des mesures de bon sens à l’Assemblée (ex : moratoire sur les méga-entrepôts du e-commerce) renforce notre conviction sur l’importance de choisir nos députés en conscience.

Trop peu de comptes sont rendus par les députés sur leur action à l’Assemblée. De plus, trop de scrutins se font à main levée sans que les citoyens puissent connaître l’opinion de leurs députés. C’est pour cette raison qu’Alternatiba ANV Rhône a souhaité dresser le bilan des 14 députés sortants du Rhône. Le message : nous sommes là, nous vous observons et nous ne vous lâcherons pas ! Vous êtes responsables des lois climaticides et antisociales qui sont votées à l’Assemblée.

DOSSIER DE PRESSE

Contact presse :

Sarah Jardin : 06 15 14 95 60 (relations-presse@alternatibarhone.fr)
Adrien Montagut : 06 74 10 27 67


  • 0

Procès du sabotage climatique et social, sont appelées à la barre : Sarah Tanzilli et Yves Blein

Le 8 juin, Charles de Lacombe sera jugé en appel pour avoir  dénoncé le sabotage climatique et social d’Emmanuel Macron et du  gouvernement en décrochant un portrait présidentiel. En cette période  électorale, Alternatiba ANV Rhône appelle plutôt à la barre les 14  députés sortants du Rhône. D’ici au 8 juin, nous publierons deux  “portraits” de députés sortants par jour. Leurs positionnements à  l’Assemblée sur les enjeux sociaux et environnementaux seront ainsi  portés à l’attention du public [1]. Ce jour, ce sont Sarah Tanzilliet Yves Blein (LREM) qui sont appelés à la barre !

Sarah Tanzilli : Témoin assistée

Mme Cazarian, députée sortante de la 13ème circonscription ne se présentant pas, il appartient à Mme Sarah Tanzilli son attachée parlementaire, qui brigue sa succession, de répondre de son bilan.

Mme Tanzilli sera notamment interrogée sur les conseils qu’elle a pu apporter à Mme Cazarian dans le cadre de :

Destruction des libertés individuelles

Mme Cazarian rejoint la très longue liste des députés du Rhône passionnés par la mise en place d’un état répressif basé sur la surveillance des masses. Elle a voté pour la première loi antiterroriste de 2017 qui lança la dynamique sécuritaire du gouvernement puis en en suivant la loi sécurité globale et la loi antiterrorisme de 2021 par délégation (voir article récapitulatif des 5 années de Macron sur la surveillance).

Sabotage social

Mme Cazarian s’est également illustrée par son vote en faveur de l’ensemble du projet de loi de finance 2018 et la réduction des APL (voir notre précédente publication) ! L’ex-députée de la treizième circonscription s’est aussi seulement “abstenue” pour la ratification du CETA, véritable cheval de Troie transatlantique qui met en péril nos agriculteurs français !

Mme Tanzilli pourra également nous éclairer concernant le choix de Mme Cazarian de voter pour la réforme de l’assurance chômage et l’instauration de Parcoursup (voir sur ce dernier point le dossier sur M. Fugit).

Sabotage climatique et préservation des abeilles “en même temps”

Mme Tanzilli pourra éclairer le public sur l’attitude pour le moins étonnante de Mme Cazarian. En effet, d’un côté celle-ci vote en faveur de la loi climat, loi qui a définitivement enterré les ambitions de la France vis-à-vis des accords de Paris, alors que de l’ autre elle fait partie des très rares députés à s’être opposé au retour des néonicotinoïdes.

Concernant le développement d’Amazon en France, après nous avoir reçus à la suite de notre action, Mme Cazarian avait voulu se mobiliser en déposant un amendement issu de nos propositions. Toutefois, comme le relate l’article de Challenges sur ce sujet, elle finira comme les autres députés de la majorité à se plier à la doctrine du gouvernement : on ne touche pas à Amazon !

Yves Blein: Mis en examen

Indépendamment de l’enquête en cours pour harcèlement sexuel révoltante au regard du maintien de sa candidature, Alternatiba ANV Rhône retient plusieurs chefs d’inculpation pour le député sortant de la 14ème circonscription :

Destruction des libertés individuelles

À l’exception de la loi séparatisme pour laquelle M. Blein n’a pas participé au scrutin, il a voté pour la totalité des mesures liberticides mises en place par le gouvernement que nous avons étudiées dans le cadre de cette enquête. Il rejoint ainsi M. Brocard (voir dossier) sur le podium des députés les plus dangereux pour les libertés individuelles.

En 2013, M. Blein invitait M. Copé à privilégier l’éducation face au lourd investissement que pouvaient représenter les installations de vidéosurveillances, mais en 2022 il vote pour la loi sécurité globale ouvrant ainsi la porte de nouvelles dépenses inutiles.

Sabotage social

M. Blein a cautionné la réduction des APL (vote sur la loi de finance 2018), s’est opposé à la proposition de mise en place d’un revenu étudiant et a bien sur voté pour l’instauration de Parcoursup ! Il a également voté pour la ratification du CETA, preuve de son mépris du monde agricole.

Enfin, le député sortant de la 14ième circonscription est responsable du délitement de l’assurance chômage après avoir voté pour la réforme de 2018.

Sabotage climatique et destruction du vivant

À l’Assemblée, M. Blein a participé au sabotage du travail de la Convention citoyenne pour le climat en votant pour la loi climat et résilience. Il a notamment voté contre la proposition de TVA à 5,5 sur les billets de train.

M. Blein est aussi incriminé dans le cadre du génocide annoncé des pollinisateurs en ayant voté pour le retour des néonicotinoïdes.

Sur la question de la régulation des entrepôts de l’e-commerce, dans le cadre de notre mobilisation M. Blein n’a pas jugé bon de nous recevoir. M. Blein semble donc n’avoir aucune forme de considération pour les commerces de proximité directement menacés par ce géant. De même, M. Blein ne doit pas être trop préoccupé par l’explosion de notre empreinte carbone importée et de la surconsommation de ressources induites par cet acteur qui ne paye pas d’impôts en France. En toute logique, pour faciliter le développement de ce type de projets climaticides, M. Blein a voté pour la loi ASAP.


[1] : Il est important de savoir que la très grande majorité des scrutins à l’Assemblée sont réalisés à main levée sans aucune possibilité pour la société civile de connaître la position de leurs députés. Ce manque de transparence est lamentable et permet aux députés de ne pas être inquiétés même pour des prises de positions qui peuvent aller à l’encontre du bon sens. L’ensemble des portraits présentés dans le cadre de ce portfolio ne représente donc qu’une très faible facette du sabotage social et climatique qu’a pu effectuer le gouvernement et sa majorité pendant 5 ans…


  • 0

Procès du sabotage climatique et social, sont appelés à la barre : Jean-Luc Fugit et Cyrille Isaac-Sibille

Le 8 juin, Charles de Lacombe sera jugé en appel pour avoir dénoncé le sabotage climatique et social d’Emmanuel Macron et du gouvernement en décrochant un portrait présidentiel. En cette période électorale, Alternatiba ANV Rhône appelle plutôt à la barre les 14 députés sortants du Rhône. D’ici au 8 juin, nous publierons deux “portraits” de députés sortants par jour. Leurs positionnements à l’Assemblée sur les enjeux sociaux et environnementaux seront ainsi portés à l’attention du public [1]. Ce jour, ce sont Jean-Luc Fugit (LREM) et Cyrille Isaac-Sibille (MODEM) qui sont appelés à la barre !

Jean-Luc Fugit : Mis en examen

Alternatiba ANV Rhône retient plusieurs chefs d’inculpation pour le député sortant de la 11ème circonscription et plusieurs circonstances aggravantes. Au premier-rang, au même titre que M. Gassilloud, M. Fugit ne peut pas plaider l’ignorance dans cette affaire. Adoptant souvent une posture scientifique rationnelle, cet ancien chimiste cherche à berner le grand public en faisant oublier sa fidélité sans faille aux politiques climaticides du gouvernement. Faisant l’éloge des “petits pas” et adepte du “en même temps”, il y a bien longtemps que M. Fugit a abandonné la rigueur de la science au profit d’une politique ultra libérale et climaticide.

Destruction des libertés individuelles

“Scientifiquement”, rien ne prouve l’efficacité des stratégies de vidéosurveillance. En dehors du rapport du ministère de l’intérieur dont la méthode “scientifique” était pour le moins critiquable, les études semblent indiquer l’inefficacité totale de ce type de dispositif vis-à-vis des actes terroristes ou de la délinquance. Même la Cour des comptes, dès 2011, pointait du doigt le coût de la vidéosurveillance et son manque de résultats. De fait, comment expliquer que M. le “scientifique” Fugit ait voté en faveur de la loi sécurité globale en première lecture ? Et ce, alors même que les articles 20 à 22 bis proposaient de massifier l’utilisation de la vidéo de surveillance jusqu’à l’utilisation de caméras aéroportées ?

Par ailleurs, M. Fugit a voté pour les lois antiterroristes de 2017 et 2021 critiquées par de nombreuses organisations (voir le dossier sur M. Rudigoz). Dans le même suivisme politique dénué de bon sens, M. Fugit a voté pour la loi anti-casseur qui menace directement le droit de manifester.

Et enfin, il faut noter son vote pour la pénalisation des actions de désobéissance citoyenne sur les aéroports (voir article 10 de cette loi). Il vaut mieux donc criminaliser les lanceurs d’alertes qu’oser aborder la question taboue de la réduction du trafic aérien !

Sabotage social

Comment M. “l’enseignant chercheur” Fugit a pu voter en faveur de Parcoursup qui instaure une sélection algorithmique des étudiants à l’entrée des universités ? Le bilan dressé après plusieurs années d’application est désastreux. Dans cet article publié en 2019 le Président du conseil académique de l’université Rennes 2 revient sur son caractère inégalitaire vis-à-vis des classes populaires. La Cour des comptes, en 2020, salue la prouesse technique, mais questionne la finalité !

M. Fugit est par ailleurs mis en cause pour son vote favorable à la réduction des APL (voir dossier Rudigoz), et pour la réforme de l’assurance chômage qualifiée d’injuste, absurde et indécente par la CGT.

Sabotage climatique en toute conscience : les faits

C’est très probablement pour ce chef d’inculpation que M. Fugit fait le plus preuve d’une “malhonnêteté intellectuelle” criminelle à des fins politiques. Il reproche, sur Lyon Mag, à l’étude de Parlementerre une partialité et un manque d’exhaustivité en prenant pour exemple la loi climat. Mais l’exhaustivité est tout simplement impossible ! Cette loi en première lecture a fait l’objet de 12 719 propositions d’amendements mis aux votes, parmi lesquels il y a les 215 scrutins publics évoqués par M. Fugit. Pour rappel, les députés votent à main levée et il est impossible de connaître leur opinion, à moins qu’un groupe parlementaire n’exige un scrutin public. Il y en a donc eu 215 sur ce texte, soit 1,7 % de transparence.

Sur ces 215 scrutins que nous proposons d’exposer au public de façon exhaustive en suivant les liens suivants : M. Fugit a voté 100 fois pour, s’est abstenu 2 fois, a voté 82 fois contre et n’a pas participé au scrutin à 32 reprises. Au regard de ces chiffres bruts M. Fugit pourrait se revendiquer comme un député “pro” climat, mais encore faut-il regarder le contenu de chacun de ses votes :

  • Sur les 100 votes pour, 53 sont associés à l’approbation des articles dans leur ensemble et du projet de loi dans sa totalité. Ainsi, il peut être considéré que M. Fugit a voté 53 fois pour le sabotage du travail des 150 citoyens. Car le bilan de cette loi est désastreux selon le Réseau Action Climat. De son côté, le think tank Carbone 4 a publié ce bilan : sur les 149 propositions, 18 ont été reprises « sans filtre », 26 n’ont pas été reprises du tout, le reste des mesures n’a été repris que partiellement.
  • Parmi les 82 votes contre, il est inconcevable qu’un “éminent scientifique” tel que M. Fugit vote contre la proposition d’interdiction des vols de 4h, quand une alternative ferroviaire existe, et contre la proposition de stopper l’extension des aéroports. Et ce, alors même que le collectif Supaéro Decarbo en partenariat avec Le Shift Project indique dans une étude que le respect des accords de Paris passera nécessairement par une diminution du trafic aérien [2].
  • Parmi les 32 “absences”, comment expliquer que le “Docteur en pollution de l’air” Fugit [3] n’ait pas cosigné l’amendement de sa collègue de la majorité, Mme Le Feur qui proposait l’instauration d’une taxe sur les engrais azotés ? M. Fugit doit pourtant bien connaître l’impact délétère de ces engrais sur la qualité de l’air (voir cet article de CITEPA ou cet article des Amis de la Terre). Alors que M. Fugit se vantait sur Twitter le 14 mars d’avoir fait adopter une proposition pour orienter une “éventuelle redevance” sur les engrais azotés vers l’accompagnement des agriculteurs, le jour où cette “éventuelle” redevance fût mise au vote, M. Fugit était lui aux abonnés absents.
  • Toujours dans le cadre de la loi climat et résilience, et plus particulièrement concernant notre campagne surproduction et nos actions d’interpellations, nous pensions avoir fait “entendre raison” à M. Fugit à l’aide de plusieurs rapports parfaitement sourcés et disposant du soutien de la Confédération des Commerçants de France. Le bon sens plaidait en faveur de nos propositions. Ainsi M. Fugit dans un rare instant d’honnêteté intellectuelle, a déposé 2 amendements qui reprenaient nos propositions. Une proposition de moratoire sur les entrepôts de plus de 3 000 m² et une proposition de “repli”, moins ambitieuse, pour simplement “assujettir les entrepôts d’e-commerce à une autorisation d’exploitation commerciale”. Il faut reconnaître également que M. Fugit a relativement bien défendu nos propositions à l’oral comme on peut le voir sur l’extrait vidéo ci-dessous. Nous l’avions même félicité sur l’instant sur notre compte Twitter [4] ! Mais suite à l’avis défavorable du gouvernement et au rejet de nos propositions, M. Fugit est très vite rentré dans le rang pour retrouver son statut de fidèle playmobil de la majorité. En effet 20 jours plus tard, il votera contre tous les amendements (même celui déposé par M. Rudigoz) qui reprenaient les mêmes propositions qu’il avait pourtant “défendues”. De la sorte M. Fugit a sacrifié le climat et les commerces de proximité sur l’autel du libéralisme.

Enfin, le député Fugit a bien entendu voté pour l’ensemble des mesures aberrantes que nous avons mises à jour dans les précédents dossiers (CETA, retour des néonicotinoïdes, loi ASAP…) et contre les propositions de la Convention citoyenne pour le climat comme la TVA à 5,5% sur les billets de train.

Pour terminer cette liste accablante, il est porté à l’attention du public cette citation de M. Fugit (tirée d’un rapport d’EDF sur la transition énergétique du monde agricole) : « Le courage c’est de dire qu’il faut du temps. Il n’y a pas d’ambition écologique sans pertinence économique ».

Alors que le GIEC, dans son dernier rapport, nous rappelle l’urgence de sortir du business as usual, M. Fugit a donc choisi son camp, celui du “profit financier”. Alternatiba ANV Rhône exige que le député Fugit cesse de se revendiquer du monde scientifique car tant de mauvaise foi est indécent pour l’image de la recherche académique !

Cyrille Isaac-Sibille : Mis en Examen

Alternatiba ANV Rhône retient plusieurs chefs d’inculpation pour le député sortant de la 12ème circonscription. 

Destruction des libertés individuelles

M. Isaac-Sibille en tant que membre de la majorité, a contribué à la mise en place de l’état de surveillance généralisé actuel. Il a également voté pour la loi antiterroriste de 2017 et pour la loi sécurité globale.

Sabotage social

Le député MODEM ici incriminé a tout autant contribué à la casse sociale méthodique orchestrée par la majorité. Il a cautionné la réduction des APL (voir précédente publication) au travers du projet de loi de finance 2018 et a voté pour l’instauration de Parcoursup (voir le dossier de M. Fugit ci-dessus).

Sabotage climatique et destruction du vivant

Il est reproché à M. Isaac-Sibille d’avoir voté pour la loi climat et résilience (voir plus haut dossier M. Fugit), pour la loi ASAP véritable catalyseur de projet inutile et polluant (voir l’article de Reporterre sur la question).web cover small@2x


[1] : Il est important de savoir que la très grande majorité des scrutins à l’Assemblée sont réalisés à main levée sans aucune possibilité pour la  société civile de connaître la position de leurs députés. Ce manque de transparence est lamentable et permet aux députés de ne pas être inquiétés même pour des prises de positions qui peuvent aller à l’encontre du bon sens. L’ensemble des portraits présentés dans le cadre de ce portfolio ne représente donc qu’une très faible facette du  sabotage social et climatique qu’a pu effectuer le gouvernement et sa majorité pendant 5 ans…

[2] : Sur l’article de Lyon Mag M. Fugit semble s’approprier l’abandon de l’aéroport de Notre-Dames-des-Landes. Quelle ironie au regard du rapport de forces qu’il a fallu créer sur le terrain pour obtenir ce résultat et au regard du vote du député sur la criminalisation de la désobéissance citoyenne.

[3] : Il est à noter que M. Fugit est l’auteur d’une proposition de loi remisée dans les cartons de l’Assemblée sur la pollution de l’air. Au programme de celle-ci : diagnostic, sensibilisations et mesures palliatives… Aucune mesure concrète pour s’attaquer à la racine du problème. Mieux diagnostiquer pour ne rien faire en somme (pour rappel l’État Français a été condamné pour son inaction sur le sujet par le Conseil d’État).

[4] : Il n’est pas exclu que M. Fugit ait voté contre sa propre proposition en commission spéciale juste après l’avoir défendue oralement. Le scrutin n’étant pas public, nous ne pouvons pas connaître la portée de son audace passagère.